Emailing : 4 astuces pour des call to action efficaces

Express marketing direct - call to actionQuand on parle d’emailing, il est impossible de passer à côté de la notion de Call to action ou CTA. Cet élément incontournable s’intègre dans vos emails qu’ils soient promotionnels ou informationnels. Et pour cause, le Call to action balise le parcours du lecteur. Facilement identifiable au sein du contenu de l’email, il invite l’interlocuteur à passer à l’action en découvrant, en s’inscrivant, en contactant… Indispensable outil de conversion, le CTA doit concentrer vos efforts afin de provoquer chez votre lecteur l’action attendue. Voici nos 4 astuces pour créer un call-to-action efficace dans un emailing.

abonnement blog Express marketing direct

1. Une forme et un design identifiables

Lorsque vous créez le gabarit de votre email pour une nouvelle campagne, vous prenez soin de sélectionner les éléments qui porteront votre message. Parmi ceux-ci, le Call to action qui pourra prendre la forme d’un bouton ou d’un lien hypertexte.

Le bouton CTA est la forme la plus répandue dans l’emailing. L’attention porté à son design influencera le taux de clic. Tout d’abord, le bouton devra être visible. Oubliez les couleurs trop claires qui risquent de se fondre dans le décor au point de s’y camoufler. Optez plutôt pour un bouton de couleur vive.

Ensuite, il conviendra de s’attarder sur la forme du texte. Choisissez une police d’écriture simple, une taille et une couleur de caractère parfaitement lisible. Sa visibilité est essentielle car vous utiliserez le bouton CTA pour mettre en avant les actions principales que vous souhaitez déclencher.

Le lien hypertexte se fond dans le contenu tout en restant identifiable par tous. Cette forme discrète de CTA s’utilise principalement pour des actions que vous estimez « secondaires ». Il présente l’avantage certain de paraître moins intrusive et directif que les autres formes de CTA. Plus qu’un « appel » à l’action, il suggère une « invitation » à l’action.

Après la forme, le fond !

2. Un verbe d’action… mais pas que !

Votre Call to action est un message clair, directif et concis qui doit susciter l’envie. La formule idéale pour déclencher le clic est la suivante :

CTA = VERBE D’ACTION + BÉNÉFICE LECTEUR

Si le choix d’un verbe d’action s’avère tâche aisée, la mise en avant brève d’un bénéfice lecteur reste une notion plus complexe à concrétiser en quelques mots seulement. Pour simplifier, le lecteur doit voir un bénéfice pour cliquer sur votre CTA. Vous déterminerez donc ce bénéfice en répondant à la question que votre lecteur se posera « Qu’est-ce que je vais gagner à répondre à cette invitation à l’action ? ». Si le bénéfice n’est pas clairement inséré dans le CTA, il devra être présenté explicitement juste avant le Call to action. Par exemple, il s’avère plus opportun d’utiliser « Découvrez nos domaines d’expertise » plutôt que « Découvrir ». Pour aller plus loin et selon le secteur d’activité, il sera préférable d’écrire « Je trouve la robe parfaite » plutôt que « Découvrir nos robes ».

Les mots constituent le socle d’un call to action efficace. Pour effectuer le bon choix, vous devrez combiner la réaction que vous attendez aux bénéfices souhaités par le lecteur. Vous pourrez également ajouter un sentiment d’urgence pour générer un acte immédiat avec des mots comme « maintenant » ou encore « durée limitée », etc.

Pour une parfaite cohérence de vos propos, pensez à adapter le style du texte de votre CTA à votre ligne éditoriale globale. Vous pourrez alors vous positionner sur un type de formulation comme « Nous contacter » ou « Contactez-nous ! », ou encore « Je contacte XXX ». A vous de choisir l’image que vous souhaitez véhiculer.

3. Le bon endroit et le bon moment pour vos CTA

Vos CTA guident le lecteur et rendent interactif votre contenu. C’est la raison pour laquelle ils doivent être judicieusement placés dans votre email.

Seul, il n’a pas d’impact. Il sera toujours précédé d’un texte mettant en avant la proposition et le bénéfice pour le client ou prospect. La preuve par l’image reste un vieil adage qui fonctionne. Ainsi, accompagnez le texte d’une image qui démontre le bénéfice tout en appuyant votre Call to action. L’invitation à agir intervient alors comme une ouverture logique sur ce qui précède (le texte et l’illustration).

Vos boutons ou liens hypertextes doivent être opportuns et en adéquation avec le texte qui l’accompagne autant qu’avec la landing page visée. Vous pouvez placer vos CTA stratégiquement selon une méthode crescendo pour ne pas heurter votre interlocuteur.

Quel que soit votre ligne, gardez à l’esprit que vos call to action doivent intervenir au bon endroit et au bon moment.

4. L’A/B testing pour faire le bon choix

Pour optimiser le retour sur investissement de votre campagne d’emailing, vos Call to action sont déterminants. Aussi, n’hésitez pas à effectuer des tests en suivant la méthode de l’A/B testing.

Vous pourrez ainsi évaluer l’impact d’un changement de couleur de votre bouton d’appel à l’action, mais aussi son wording ou encore son positionnement. Toutefois, respectez bien la règle d’un seul test à la fois pour être en mesure de tirer les conclusions de votre test.

Les call to action vous offrent l’opportunité de baliser le terrain afin d’amener vos lecteurs sur le point d’atterrissage souhaité. Ils méritent une attention particulière pour réaliser leur mission. Aussi, cibler votre campagne et faire preuve d’empathie vous permettra de définir des CTA répondant à des scénarios précis pour une campagne classique ou d’automation marketing.

 

 

abonnement blog Express marketing direct